Projet d’entreprise ? Les clés pour le financer

Créer une entreprise est loin d’être facile. En plus des diverses formalités à remplir, il faut aussi trouver un investisseur. Pourtant, cette étape est semée d’embûches. Heureusement, il existe certaines techniques pour bien financer son entreprise.

 

Les différents types de financement en matière d’entrepreneuriat

Par défaut d’investissement, les jeunes entrepreneurs sont de plus en plus réticents à l’idée de créer leur propre entreprise. Ils pensent qu’il n’existe aucun financement fiable et efficace. Cette idée est pourtant fausse. En effet, de nombreux types de financement sont destinés spécialement pour les projets d’entreprise.

Voici notamment quelques exemples.
Le prêt bancaire est le financement le plus classique. Cela consiste à faire des emprunts au niveau d’un établissement bancaire. Le prêt sera remboursé selon les termes convenus, avec un taux d’intérêt. Ces taux d’intérêt peuvent varier en fonction du programme choisi par l’entrepreneur. Il est à noter que ce type de financement est assez risqué, à moins de savoir en profiter. Pour être plus efficace, il est préférable de choisir le prêt d’honneur.
Le prêt d’honneur est attribué par un établissement financier. Il s’agit d’un prêt à taux zéro. Il est accordé à l’entrepreneur, après sélection et étude de plusieurs dossiers. Il sera notamment attribué sous forme de fonds de roulement. En ce qui concerne son remboursement, de nombreuses conditions sont à respecter.
Les organismes publics peuvent également octroyer des prêts pour le financement d’une entreprise. Ceci se fait par l’intermédiaire de concours, de soutien ou d’une subvention spécifique.

Le crowdfunding : un autre moyen de financement

De nombreux acteurs économiques se tournent plus vers le crowdfunding actuellement. Il s’agit d’un financement participatif. Contrairement aux prêts bancaires et prêts d’honneur, il est octroyé par un particulier. Celui-ci va financer le projet en fonction de son coup de cœur. Pour y parvenir, il va utiliser des plateformes et les réseaux sociaux en ligne. Ce type de financement garantit un réel avantage pour l’entrepreneur, puisqu’il est plus souple. Cependant, la participation ne peut pas aller au-delà de 1000 euros pour le moment.

 

Quelques astuces pour réussir son financement

Pour réussir son financement, il faut avant tout savoir choisir son investisseur. Les établissements d’investissements ne sont pas tous fiables. Certains d’entre eux peuvent soutirer d’énormes taux d’intérêt. Or, étant une start-up, l’entreprise peut faire face à des difficultés. Il faut donc bien cibler son bailleur. Pour ce faire, vous devez dresser un tableau, figurant les pour et les contres de chaque partenaire financier. Il faut également évaluer leur impact sur l’entreprise. Cette étape ne doit pas être négligée. Le but est effectivement d’agrandir au maximum l’entreprise. En cas de mauvais choix, cela peut entraîner une conséquence grave pour la société, notamment sa faillite.