Financement participatif, toujours plus d’adhérents

De nombreuses entreprises ou start-ups se tournent actuellement vers le financement participatif. Étant un domaine fiable, il apporte de nombreux avantages. Il est également plus accessible au public, ce qui le rend plus attractif. La question se pose ainsi de savoir : pourquoi le financement participatif attire autant d’adhérents ?

 

Le financement participatif : qu’est-ce que c’est ?

Le financement participatif est l’un des types de financement destiné aux entrepreneurs. Il est aussi connu sous l’appellation de « crowdfunding ».
Par définition, le crowdfunding est un outil, qui permet de faire appel à des investisseurs pour le financement de son projet d’entreprise.
Le financement participatif se distingue des prêts bancaires ou d’un recours à l’organisme public. En effet, dans ce système, le projet est financé par des particuliers. Pour cela, ces derniers vont étudier le projet et vérifier sa valeur. Ils peuvent ainsi, soit accepter soit refuser le financement.

Par ailleurs, il existe trois formes de financement participatif.
Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un don. Dans ce cas, l’investisseur va soutenir le projet, sans attendre à un remboursement. Ce type de financement est le plus rencontré, au niveau des associations.
Cela peut se faire également par l’intermédiaire d’une récompense. Il est surtout utilisé pour les services high-tech. L’investisseur va pré-commander le produit en avance. Cela permet de réaliser le projet le plus rapidement possible.
Quant au prêt, il s’agit d’un emprunt, avec ou sans taux d’intérêt.
Enfin, l’investissement est octroyé pour les projets de grande ampleur.

 

Le financement participatif : les avantages

Le crowdfunding présente plusieurs avantages.
Tout d’abord, il est très rapide. Les établissements de crowdfundng octroient le financement en seulement quelques jours après la soumission du projet.
Ensuite, il accélère la rentabilité du projet. En soumettant ce dernier sur les réseaux sociaux, il possède une plus grande ampleur. Il est donc plus susceptible d’attirer les clients potentiels.
Par ailleurs, le financement participatif permet de se libérer de la dépendance des banques. Ces dernières imposent souvent d’énormes taux d’intérêt. Or, cela peut avoir un impact sur la rentabilité de l’entreprise. Avec le crowdfunding, les risques sont moins importants.
Enfin, l’investisseur ne fait pas partie des associés. L’entrepreneur peut donc garder le contrôle de son entreprise, sans aucune ingérence extérieure.

 

Le financement participatif : un domaine en expansion

Depuis sa création, le financement participatif ne cesse d’attirer des adhérents. Il apporte, en effet, plus de fiabilité et de bénéfices pour l’entreprise. Selon une étude, 40 % des entreprises et start-ups optent aujourd’hui, pour ce genre de financement. Le chiffre ne cesse d’ailleurs d’augmenter. De par cette constatation, le financement participatif revêt donc comme une bonne alternative aux prêts bancaires, même si jusqu’à maintenant, il n’arrive pas encore à le détrôner.