Le commerce à crédit, un système financier au profit des emprunteurs

Avec l’évolution et l’incrustation des nouvelles technologies, la dématérialisation est devenue la norme, et avec elle le paiement à crédit. Si bien qu’il est devenu possible d’acquérir tout avec un paiement en différé ou encore par tranche. Mais ce type de procédé, bien qu’il soit alléchant à première vue, comporte des risques.

Un endettement sévère si mal appliqué

L’endettement est sans aucun doute le premier risque qui vient à l’esprit dès que l’on parle d’achat à crédit. Premièrement, parce d’une part, le crédit fait en sorte que l’on a le droit de disposer d’un bien sans en avoir les finances. Deuxièmement, il entraîne l’engagement dans un cercle vicieux, car pour se libérer de leur dette et ainsi fournir les fonds suffisants, les endettés n’hésitent pas à contracter de nouvelle dette et ainsi de suite. Finalement, ces derniers se retrouvent avec un niveau de dette qu’ils ne seront plus en mesure de rembourser. Ceci implique que l’endettement généré par le crédit peut se classer au même titre que les dettes engendrées par les jeux de hasard ou encore l’alcoolisme et la drogue.

Une situation facilement gérable avec une bonne organisation

L’achat à crédit repose sur un principe financier assez simple, c’est l’évolution de l’emprunt et du crédit. La vente à crédit est un système de facilitation de paiement instauré par les banques et les grandes enseignes afin de fournir un moyen moins cher à ses consommateurs pour avoir des produits, mais également dans le but de maximiser leur production et leur vente. En fin de compte, les grands gagnants sont les banques et les magasins. Mais cette situation peut être profitable pour le consommateur avec une bonne gestion.

  • La délimitation d’un budget est la clé de réussite de tout achat et ce qu’importe le type paiement sollicité ;
  • La clé du crédit réside dans la gestion des mensualités ou encore des reversements, mal calibrés, leur paiement peut engendrer un déficit financier très sévère ;
A lire également  Demander une augmentation avec les bons arguments

Une situation surexploitée par les assureurs et les banques

Le crédit est devenu le nouveau moyen de gestion financière de bon nombre de ménage afin d’augmenter ou encore de maintenir un pouvoir d’achat. Parfaitement conscients de la situation, les banques et les assureurs ont exploité ce désir avec des offres et des facilités d’acquisitions qu’il est maintenant possible de contracter un crédit à tout moment et ce qu’importe notre niveau d’endettement. Parmi les possibilités, il y a les crédits simples, les nombreux types d’assurances tels que les assurances vie ou autres remboursements. Mais le crédit ne se limite pas uniquement aux banques, il est également possible de contracter un crédit en mettant en gage des biens, tels que des biens immobiliers ou d’autres types de biens de valeurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*