La communication non verbale lors d’un entretien d’embauche

« La seule chose dont je suis sûr, c’est que je ne sais rien » – Apologie de Socrate

En recrutement, il ne faut en aucun cas se fier à ce que le candidat prétend être. Il est nécessaire de l’observer dans les détails près, et de détecter sa personnalité à partir de ces comportements et gestes. La communication non verbale, le langage corporel aide le plus souvent le recruteur à interpréter les propos de son interlocuteur.

L’importance de la communication non verbale

La communication non verbale se réfère à tous les moyens, à part les mots, qui sont à usage communicatif. Elle représente la posture, la gestuelle, les expressions faciales, ainsi que le ton, le timbre et le volume de la voix. La posture et la gestuelle représentant l’ensemble des mouvements faits, indiquent fortement les ressentis intérieurs et les réelles intentions. Seulement 7 % de la communication passe à travers les paroles. La communication non verbale représente alors 93 % de la communication totale.

Posture

La posture est la position générale du corps. Le recruteur peut lire diverses informations à travers l’attitude du candidat, à travers la façon dont il s’assoit, ou la façon dont la tête s’incline. La tenue du dos, la position des pieds sur le sol, le contrôle des mains, et le regard sincère, c’est-à-dire non fuyant indiquent que le candidat a entièrement confiance en lui. Il est quelqu’un de solide et fort, et est très charismatique. Le cas contraire (dos courbé, regard fuyant, mains torturées) trahit le candidat timide, mal à l’aise, et nerveux. Le recruteur en déduit aisément que son interlocuteur manque de confiance en soi.

Gestuelle

L’ampleur et la réalisation des mouvements du candidat marquent son état : détendu, anxieux, chaleureux, hostile, menaçant, ouvert, fermé… L’anxiété est communiquée par le passage de la main dans les cheveux, le frottement des éléments du visage. Le candidat est à l’aise ou pas et bien dans sa peau s’il ne fait pas de mouvements brusques, s’il est calme et détendu. D’autant plus que les mouvements amples, maîtrisés et lents sont des signes de confiance en soi.

Le regard

Les études de la PNL (Programme Neurolinguistique) expliquent que la direction des yeux parle plus que les mots. Le fait de regarder en haut à droite signifie que la personne en face de nous se construit une image visuelle mentalement. On peut en déduire qu’elle est en train de mentir. Par contre, si le candidat ne répond pas directement à une question, et qu’il regarde à gauche, il n’y a aucune raison de le soupçonner de menteur, car il essaie seulement de se remémorer de quelque chose.

La voix

Sans même être en face du candidat, le recruteur est capable de définir son état à travers sa voix. Les éléments caractérisant la voix sont :

  •  le timbre (grave/aigu)
  •  le volume (le niveau sonore)
  •  le débit (la vitesse de ses paroles)
  •  l’intonation (le ton de la voix)