La typologie des banques

Quasiment personne ne peut se passer actuellement du système bancaire, mais beaucoup ne savent pas différencier les établissements qui en font partie. Il est ainsi important de leur apporter quelques précisions sur la question à travers une typologie.

La typologie des banques selon leur statut juridique

Si l’on se base à leur statut juridique, les banques peuvent être réparties entre 3 catégories :

  • La banque coopérative : Un établissement de cette catégorie se différencie par le fait que ce sont ses sociétaires, qui sont à la fois associés et clients, qui se chargent en principe de leur contrôle. Il peut s’agir aussi bien des particuliers que des associations, des mutuels, des syndicats, voire des collectivités publiques.
  • La banque commerciale : un tel établissement se donne comme priorité la réalisation des bénéfices sur toutes les opérations qui passe par lui. Il propose généralement à ses clients des prêts, des épargnes ou placement et des assurances.
  • La banque publique : il s’agit d’une institution bancaire affiliée à l’État, aux collectivités ou aux établissements publics. Les exemples les plus parlants en France sont la Caisse des Dépôts et consignations, la banque postale et les caisses de crédit municipal.

Typologie des banques selon leurs d’activités

Il y a des rôles communs à la quasi-totalité des banques existantes en France, ceux de la commercialisation d’argent et de réalisation des opérations financières. Avec une analyse plus approfondie cependant, on perçoit qu’il y a de différences entre elles en ce qui concerne leurs activités.

La banque de dépôt, qui est formée de la banque de détail et de la banque des affaires, a ainsi pour vocation non seulement le dépôt d’argent pour le compte de ses clients, mais aussi la gestion de leurs capitaux en leur octroyant des emprunts en cas de besoin. 

La banque d’investissement, de son côté, se différencie des autres par le profil de ses clients. Ces derniers sont en effet, pour la plupart, des investisseurs et des entreprises qui veulent souscrire un emprunt obligatoire, acheter des actions ou s’introduire en bourse.

La banque centrale est, par contre, une institution nationale n’ayant pas pour but de générer de profits dont le rôle est axé sur l’émission de la monnaie, la garantie de la stabilité et de l’équilibre des prix et la veille sur la bonne marche de l’économie.

Les spécificités de la banque mondiale

Du fait de ses nombreuses particularités, la banque mondiale ne pourra pas entrer dans l’une ou l’autre des catégories précitées. Elle devra ainsi faire l’objet d’une étude spécifique. Il s’agit par ailleurs d’une grande institution qui est composée en lui-même de cinq entités travaillant sur le plan international : Société financière international,  l’agence multilatérale de garantie et le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, la banque internationale pour la reconstruction et le développement, la Société financière internationale, l’association internationale de développement. Ces sont des institutions ayant pour vocation principale l’octroi d’aide financière pour les pays qui en ont besoin pour leur développement et la lutte contre la pauvreté.