Les 3 questions incontournables lors d’un entretien d’embauche

La réussite ou non d’un recrutement dépend en grande partie du déroulement de l’entretien d’embauche. Nombreux sont les questions pièges et les tests psychotechniques lors d’un entretien. Il faut savoir que le recruteur n’a pas forcément l’intention de piéger. Il se peut qu’il pose certaines questions pour mieux discerner la personnalité du candidat. Voyons ici les 3 questions incontournables, toujours posées lors d’un entretien.

1.     Parlez-nous de vous

Cette question débute l’entretien. Étant tellement vaste, il est difficile d’identifier les véritables attentes du recruteur derrière cette question. Faudrait-il axer la conversation vers son identité professionnelle, ou est-ce une question dont la réponse serait une présentation de la vie personnelle ? Il est plus sûr de s’en tenir à ses compétences et expériences professionnelles et à ses connaissances. Cette question évalue en principe comment la personne structure son parcours. La réponse révélera une part de sa personnalité et son état actuel. Donc, évitez au maximum les détails personnels, et contentez-vous de parler de vous sur le plan professionnel. Soyez bref et clair. Commencez par vos études, votre premier poste, et ainsi de suite jusqu’à votre situation d’aujourd’hui.

2.     Que savez-vous sur notre entreprise ?

Lors d’un entretien, le recruteur doit sentir que vous portez de l’intérêt pour l’entreprise. Prouvez-lui que vous avez l’intention de tisser des liens et de nouer une relation de confiance. Faites des recherches sur la société, ainsi que sur le recruteur en question. Cela l’impressionnera et vous aurez plus de chance d’être considéré lors de la sélection. Soyez précis dans vos propos. Parlez du chiffre d’affaires, du nombre de salariés, et énumérez quelques produits et/ou services vendus. Éviter de vouloir faire bonne impression en inventant des informations sur l’entreprise, car sachez que votre interlocuteur en sait plus que vous.

3.     Quelles sont vos prétentions salariales ?

La prétention salariale est définie comme la rémunération à laquelle un candidat souhaite gagner pour un poste.Redoutée par la majorité des candidats, cette question n’est pas dans tous les cas un piège. « Les questions de la rémunération permettent de tester le niveau de préparation et de réflexion du candidat. » Ce dernier doit avoir des connaissances sur la grille salariale pour se positionner, et si possible la grille de l’entreprise. La réponse la plus souple est de proposer une fourchette. Néanmoins, « si vous donnez une fourchette, il faut que le salaire bas soit celui que vous voulez et que vous puissiez justifier pourquoi vous demandez plus, sinon, vous perdez en crédibilité ». N’ayez pas peur de négocier, tout en restant réaliste. L’affirmation de soi représente un point fort qui pourrait vous aider à intégrer l’entreprise. Cependant, trop de confiance en soi dans le domaine des finances peut coûter un poste.